Le Fédéralisme

Une conception politique et philosophique de la société

 
 
 



__________  ... / Emmanuel Kant  __________


Emmanuel Kant- Biographie :
Né à Königsberg le 22 avril 1724 et mort le 12 février 1804, Emmanuel Kant est un philosophe allemand majeur du XVIIIe siècle. Il fut l’un des disciples du philosophe anglais Hume. Il prit toutefois ses distances vis à vis de cette théorie philosophique qui se basait sur l’empirisme. En 1781, il entreprit ce qu’il appela de lui même une révolution copernicienne de la théorie de la connaissance avec la Critique de la raison pure. D’après lui, c’est l’être qui construit l’objet de sa propre connaissance. Tout comme les philosophes Platon, Descartes et d’autres, il s’intéresse aux préceptes moralistes. En 1785, dans le Fondement de la métaphysique des mœurs, il produisit tout un développement sur le fondement de la moralité ainsi qu’au jugement de goût. Kant fut un contemporains de la Révolution française de 1789 qui bouleversa toute l’Europe continentale. Il fut un fervent admirateur de se bouleversement politique mettant en avant de nombreux préceptes de la philosophie des lumières. Personne austère par excellence, ce célibataire et grand solitaire voua sa vie à ses travaux philosophiques. Il tenta en vain de trouver des réponses à des questions d’ordre fondamentale. ? Que m'est-il permis d'espérer ? Que puis-je connaître ? Que dois-je faire Qu'est-ce que l'homme ?… En 1795, il fut publié un texte intitulé Vers la paix perpétuelle. Emmanuel Kant dressa plusieurs principes en vue d’introduire des conditions propices à une paix universelle. Il apportera au sein de cette œuvre des précision également sur la Publicité entendu ici au sens de caractère public des décisions. Il définit une Europe non pas supranationale mais post-nationale. Pour lui, le conflit direct entre nations est à proscrire .Il soutient l’idée d’opposition et de rapprochement entre les nations tout en écartant les confrontations violentes. L’esprit de compétitions, d’opposabilité, de rivalité est possible pour Kant mais dans des domaines comme le commerce et non sur un champ de bataille. On dénote dans cette œuvre un aspect fédéraliste. Ce qui par la force des choses à contribuer à enrichir les définitions futurs et moderne du fédéralisme proprement dit.


- Citations :
  • «Dans les ténèbres, l'imagination travaille plus activement qu'en pleine lumière.»
  • «Agis comme si la maxime de ton action devait être érigée par ta volonté en loi universelle de la nature.»
  • « Le devoir est la nécessité d'accomplir une action par respect pour la loi. »
  • «Les hommes s’opposent souvent à un projet simplement parce qu’il a sans doute été préparé par des personnes qu’ils n’aiment pas.»


© le-fédéralisme | ajouer aux favoris | démarrage